TAROT DES DIEUX
Horoscope et Tarot Divinatoire

Comment Rendre Plus Fiable Le Tarot Oui Non Avec Un Pendule




Le pendule peut devenir un puissant allié quand il s'agit de hiérarchiser l'importance des cartes entre elles. Il conseille immédiatement le consultant surtout dans un tirage simple comme celui du tarot oui non. C'est un bon complément pour rassurer sur la validité du tirage et vous risquerez d'avoir du mal de vous passer de ses conseils !

Quand vous utilisez un pendule pour la première fois vous devez établir ce qu'on appelle la convention pour le oui et celle pour le non. Ce sont les mouvements que le pendule décrira pour révéler un oui ou un non. On appelle cela aussi programmer son pendule. Tout est décrit dans la page sur le pendule oui non.

Souvenez-vous que les réponses "peut-être" ou "je ne sais pas" peuvent survenir aussi. Parfois la réponse ne vient pas non plus à cause de différents facteurs qu'on ne traitera pas ici. Vous pouvez néanmoins consulter que faire quand ça ne marche pas.

N'essayez jamais de forcer une réponse parce que sinon, c'est sûr, ça ne marchera pas.
Voyons déjà ce que ça donne avec un tirage oui non à 3 cartes.

Recevez le livre initiation au pendule divinatoire par email en cliquant ici

Exemple avec un tirage oui non en 3 cartes


Prenez votre jeu de tarot préféré posez une question dont la réponse sera oui ou non.
Il y a 2 types de questions en oui non que les consultants posent régulièrement :
  1. "Est-ce que ça va arriver ?"  
  2. "Devrais-je faire ça ?"
La première implique que le consultant (ou la consultante) est démuni(e) par rapport à son avenir et la seconde qu'il (elle) souhaite notre avis (et surtout celui des cartes) pour asseoir sa décision. 

Pour ces deux questions, une réponse fiable peut prendre la forme suivante :
  • Oui si ...
  • Non si ...
  • Peut-être si ...
Les deux premières cartes peuvent être considérés comme une tendance et illustrer les conditions à franchir.

Par exemple, imaginons qu'un homme pose la question suivante :
"Dois-je demander ma compagne en mariage ?"

Cette question correspond parfaitement à un tirage oui non.

Tirons les deux premières cartes



Les cartes tirées dans l'exemple de ce tirage oui non à 3 cartes
Si les deux premières cartes tirées sont le deux coupes et le cinq de deniers respectivement, elles peuvent dire :

  • Première carte : "Oui, tu devrais marier cette femme si tous les deux vous vous aimez" (signification du deux de coupes qu'on présente sous forme de condition)
  • Seconde carte : "Non, tu ne devrais pas marier cette femme si ta situation professionnelle ne s'améliore pas" (signification du cinq de denier qu'on présente aussi sous forme de condition)

Ces deux premières cartes donnent déjà une tendance et les conditions énoncées dans le tirage peuvent orienter le scénario futur du consultant. On le comprend mieux en inversant les deux points précédents :

  • "Oui, tu devrais marier cette femme si tous les deux vous vous aimez" → Aimez-vous vraiment et vous pourrez vous marier.
  • "Non, tu ne devrais pas marier cette femme si ta situation professionnelle ne s'améliore pas" → Améliore ta situation professionnelle et vous pourrez vous marier.

Si les deux conditions (s'aimer mutuellement vraiment et améliorer sa condition professionnelle) représentent une difficulté de poids égal pour le consultant et qu'il hésite quant à la priorité à donner la première ou à la seconde, c'est le moment de sortir notre pendule.

Le pendule est l'arbitre entre les cartes


Le pendule va permettre de déterminer la plus important des cartes en donc la plus importante des conditions.
Passez-le au-dessus de la première carte et notez sa réaction :

  • Dans quel sens tourne-t-il ? Décrit-il un oui ? un non ? un je ne sais pas ?
  • Quelle est l'amplitude du mouvement ?

Passez-le ensuite au-dessus de la seconde carte et notez là aussi sa réaction.
En passant le pendule tour-à-tour au-dessus des deux premières cartes, vous obtenez quasi-instantanément sa priorité :

  • Le pendule décrit un oui au-dessus de la carte → Elle est importante, l'amplitude du balancement du pendule indique la priorité de la carte par rapport à sa voisine. Celle dont l'amplitude est la plus grande gagne.
  • Le pendule décrit un non au-dessus de la carte → Son importance est mineure.
  • idem s'il décrit un je ne sais pas → l'importance est mineure

Le pendule simplifie donc la prise de décision du consultant indécis.
Admettons dans notre cas que le pendule décrit un oui pour les deux cartes mais que ses oscillations soient plus marquées au-dessus de la seconde. Cela signifie alors que le consultant doit surtout s'atteler par tous les moyens à améliorer sa situation financière.
La solidité de leur amour mutuel est certes, une condition sine qua non mais secondaire (à l'heure actuelle) par rapport à l'aisance pécuniaire du futur époux.

Et la troisième carte ?

Elle donne une indication complémentaire sur ce qui se passera après.
Ici, le sept de denier présage un haut niveau confort matériel au couple s'il se marie.

On peut aussi interroger cette troisième carte avec le pendule. Le type de balancement et l'amplitude de ses oscillations indiqueront la puissance du présage de la carte, comme avec les deux précédentes.

Le tarot oui non à une seule carte avec le pendule

Le cas du tirage de tarot oui non à seule seule carte est un tirage binaire. C'est-à-dire qu'une fois qu'on attribué une valeur oui ou non à chaque carte, on en tire une au hasard. Le résultat ne peut alors être que oui ou non.

Le pendule peut déjà nous nous servir à choisir la bonne carte parmi les 78. S'il se met à osciller fortement au-dessus d'une d'elles, c'est sans hésiter la bonne.

J'utilise toujours cette méthode de sélection quand je pratique un tirage oui non à une seule carte (Pourquoi ? Parce qu'au moins, si le pendule se retrouve en opposition avec la carte tirée, ce sera de son entière responsabilité et non de la vôtre...).

Une fois la carte retournée, on l'examine et on en déduit sa valeur. C'est soit un oui, soit un non. Facile !
Pour valider cette valeur, on peut faire tournoyer le pendule au-dessus de la carte. On se retrouve ainsi dans un de ces trois cas de figure :

  1. La carte indique "oui" et le pendule indique "oui" aussi : c'est un oui franc !
  2. La carte indique "oui" mais le pendule indique "je ne sais pas" : c'est quand même un oui
  3. La carte indique "oui" mais le pendule indique "non" : c'est "oui mais..."  un obstacle peut survenir, il faut l'identifier avant de le surmonter : choisissez une seconde carte avec le pendule et analysez-la.
et inversement :
  1. La carte indique "non" et le pendule indique "non" aussi : c'est un non franc !
  2. La carte indique "non" mais le pendule indique "je ne sais pas" : c'est quand même un non
  3. La carte indique "non" mais le pendule indique "oui" : c'est "non mais..."  un obstacle peut survenir, il faut l'identifier avant de le surmonter : choisissez une seconde carte avec le pendule et analysez-la.


Les règles d'utilisation du pendule avec un tarot oui non à une seule carte

Autres usages du pendule

  • Choisir les cartes au moment du tirage : Quand les cartes sont étalées faces retournées, le pendule peut vous aider à en choisir une plutôt qu'une autre. Comme toujours, examinez son mouvement et son amplitude et comparez-les à ceux au-dessus les cartes concurrentes. 
  • Choisir une question : Ecrivez les questions sur des bouts de papier différents, le pendule indiquera la plus appropriée.
  • Choisir un jeu de tarot : Vous possédez plusieurs jeux de tarot et vous hésitez pour déterminer lequel utiliser aujourd'hui ? Interrogez votre pendule, il vous aiguillera !

Ce qu'il faut retenir

Le pendule peut acquiescer une carte (ce qui la renforce) ou la nier (ce qui l'affaiblit). Son amplitude diminue ou augmente aussi l'importance de la signification à accorder à la carte.